Voyage

Îles Galapagos

Pin
Send
Share
Send


L'île Genoves est l'île la plus au nord-est de l'archipel des Galapagos et couvre une superficie de 14 kilomètres carrés. L'île n'a pas de résidents permanents ni d'installations touristiques, c'est donc le meilleur endroit pour observer la faune.

La plupart des habitants de l'île sont des oiseaux, y compris des colonies entières de goélands et de phaétons. Il existe également différents types de fous de Bassan, hiboux, frégates et autres. En outre, sur l'île, vous pouvez trouver des otaries, des otaries à fourrure et des iguanes. Des cours de plongée sont également disponibles. Une autre attraction de l'île est la route vers le sommet de la montagne, appelée "les marches du prince Philip".

Emplacement: L'île est la partie la plus au nord-est des îles Galapagos.

Les coordonnées: N 0,32821500, est -89.95628400

Îles Galapagos (Islas Galápagos)

Îles Galapagos situé dans l'océan Pacifique, 972 km à l'ouest de la côte de l'Amérique du Sud. L’origine volcanique de l’archipel, composée de 19 îles, dont 13 majeures, est la région la plus populaire de la République de l’Équateur et l’une des réserves les plus vastes et les plus importantes à l’échelle mondiale. Les îles Galapagos sont remarquables pour la splendeur de la nature, la diversité de la flore et de la faune. C'est ici que Charles Darwin a développé la théorie de l'évolution à travers la sélection naturelle. De nombreux touristes, explorateurs infatigables du mystérieux et amateurs de sports extrêmes cherchent à visiter cette région pittoresque et ensoleillée, captivant le cœur de ses plages de sable immaculées.

Faits saillants

La superficie totale des îles est 8010 km², la population de l'archipel de Colon (c'est le deuxième nom des Galapagos) est un peu plus de 25 mille personnes. La renommée de la région a d'abord apporté la richesse du paysage de la biosphère locale. La nature elle-même a pris soin de transformer le territoire des îles Galapagos, situé loin de la civilisation, en une véritable oasis comparable au paradis sur terre. Malgré la proximité de l'équateur, il n'y a pas de chaleur étouffante ici, et tout cela grâce au courant froid environnant. La température annuelle moyenne aux Galapagos varie entre 23 et 24 degrés, mais il fait aussi plus chaud. On ne peut que rêver de telles conditions dans lesquelles il est facile et confortable de se détendre!

Grande frégate - Décoration des îles Galapagos

Et les possibilités de loisirs dans les îles Galapagos sont très diverses. Le matin et l'après-midi, les touristes préfèrent prendre le soleil sous les doux rayons du soleil local. Dès le début de la soirée, leur entrée dans les cafés, restaurants et autres lieux de divertissement est observée. Le reste du temps, les visiteurs des Galapagos se familiarisent avec les attraits naturels, qui sont très nombreux ici: baies, baies magnifiques, magnifiques falaises, caps, redoutables volcans et, bien sûr, une faune et une flore riches. Ce dernier est particulièrement impressionnant: pendant plusieurs jours ou même quelques semaines - selon la durée des vacances - chaque touriste devient à son insu un botaniste, un zoologue et un ornithologue. Les voyageurs intéressés étudient la nature et les animaux locaux et observent leur croissance et leur développement dans l'environnement naturel.

Otarie à fourrure nage à travers un banc de poissons au large de l'île de Santa Cruz

Une excursion dans l'histoire de l'archipel

Sans l'activité tectonique sur le plancher océanique, qui s'est déroulée il y a environ 8 millions d'années, aucune île ne serait probablement apparue ici. Cependant, ils se sont formés et, après un certain temps, ont été habités par des peuples anciens. Cependant, les preuves directes de cela n'ont pas été préservées, les scientifiques ne le jugent que par des preuves indirectes.

Le premier Européen à avoir mis les pieds sur leur terre bénie fut le prêtre d'origine espagnole, Thomas de Berlanga. Cela s'est passé en mars 1535, et tout à fait par accident. Il est passé par la mer du Panama au Pérou, mais s’est dévié accidentellement de la route et a «erré» dans cet archipel apparemment oublié. Le découvreur involontaire et ses compagnons ont vu des tortues géantes ici, le nom en espagnol au pluriel ressemblait à "galapagos" (traduit par "tortues éléphants"). Le nom est donc apparu sur les îles découvertes et elles ont été inscrites sur la carte du monde de l'époque.

Image de galapagos géants ou de tortues d'éléphant (galapagos) Charles Darwin - Naturaliste anglais et voyageur, fondateur des enseignements de l'évolution

Les Espagnols ont réussi à coloniser les îles Galapagos, mais pendant longtemps, ils ne les ont pas considérées comme appropriées pour une résidence à part entière. Presque toute la période de domination étrangère, des pirates se sont cachés ici, faisant des sorties à bord de navires naviguant à proximité. Le 12 février 1832, l'archipel succéda au souverain: il fut annexé par l'Équateur. Trois ans plus tard, une expédition a débarqué ici, qui comprenait le futur auteur de la théorie de l'évolution, Charles Darwin. Avec Robert Fitzroy et d'autres jeunes naturalistes, il a exploré les îles en profondeur.

En 1936, le gouvernement proclama le parc national des Galapagos et le plaça sous sa protection. Pendant la Seconde Guerre mondiale, une base aérienne américaine était stationnée sur l’île de Baltra, patrouillant dans l’océan pour détecter les sous-marins ennemis et protéger le canal de Panama. Après 1945, les États-Unis ont transféré la propriété au gouvernement équatorien, qui y a déployé sa propre base militaire.

Port de Puerto Ayora sur l'île de Santa Cruz, 1945. Tour Heyerdahl - archéologue, voyageur et écrivain norvégien

En 1953, le célèbre archéologue et écrivain Thor Heyerdahl est arrivé dans les îles Galapagos à la recherche du patrimoine des Incas. Après une décennie, des traces des activités de ce peuple indien ont néanmoins été découvertes. Le 18 février 1973, la direction de la république a annoncé la création d'une province du même nom dans les îles Galapagos, dont la capitale est Puerto Baqueriso Moreno, tandis que Puerto Ayora est la ville la plus peuplée de la région. En 1978, l’UNESCO a classé l’archipel de Colon comme site du patrimoine mondial et en 1985, il a été déclaré réserve mondiale de la biosphère. En 1986, les eaux entourant l’île se sont vu attribuer le statut de zone de conservation marine. Sa superficie est de 70 mille mètres carrés. km, et dans cet indicateur, il est le deuxième après la grande barrière de corail australienne.

Le parc national des Galapagos a été fondé en 1959.

L'État équatorien accorde une grande attention à la conservation des attractions naturelles des îles Galapagos. La superficie du parc national créé couvre 97,5% du territoire. Fondée en 1959 à Bruxelles (Belgique), la Fondation Darwin International garantit, pour sa part, la préservation du système unique des Galapagos et soutient fortement les recherches menées dans ce domaine. À cette fin, en 1964, une station de recherche spéciale a été créée sur l’une des îles - Santa Cruz. La première chose que les chercheurs ont commencé à se battre pour la "pureté" de la flore et de la faune locales. Ils ont fait un excellent travail pour éliminer les animaux et les plantes dits «non indigènes» (importés) d'ici, tout en renforçant la protection des espèces indigènes.

La faune des îles Galapagos

En se familiarisant avec la faune des îles Galapagos, on se demande involontairement comment autant d'espèces d'animaux auraient pu se rassembler à un endroit et parmi les plus diverses. Bien sûr, il est impossible de tout représenter en un seul article, nous allons donc parler des touristes les plus célèbres qui sont devenus de vrais favoris.

Fou à pieds bleus Honolof

Si vous faites une sorte d'évaluation des plus populaires d'entre eux, les premières lignes seront prises par la tortue géante à éléphant déjà mentionnée, qui a donné son nom à l'archipel, le manchot des Galapagos, le fou à pieds bleus, la magnifique frégate, le cormoran sans vol des Galapagos, la terre, ou le sceau de Darwin . Les animaux nommés appartenant à des espèces endémiques se retrouvent sur les îles presque à chaque étape. Sans exagération, elles sont uniques car elles ne sont visibles nulle part ailleurs sur Terre.

Dauphins des manchots Isabella dans les îles Galapagos

Les manchots des Galapagos se comportent de manière intéressante, dans laquelle les gènes des homologues antarctiques parlent clairement, car ils recherchent constamment des endroits plus frais. Ce sont les îles de la partie occidentale des Galapagos, où la température de l’eau est un peu plus basse en raison de la prédominance des courants océaniques froids. Cependant, les pingouins se sont bien adaptés et peuvent être trouvés ici dans différents endroits, mais pour une raison quelconque, ils ne se reproduisent que sur les îles de Fernandin et Isabella et pas sur d’autres. De plus, les territoires nommés sont les seuls où nichent des cormorans sans vol. On les appelle ainsi par hasard: à cause du faible développement des ailes, ces oiseaux ne sont pas capables de voler, mais, sans perdre leur équilibre, ils sautent bien d'une falaise à l'autre.

Albatros des Galapagos Nazca Booby

Les albatros des Galapagos ont également choisi un lieu de nidification, à savoir l'île d'Hispaniola: cette espèce rare ne peut être vue qu'ici et nulle part ailleurs dans le monde. Si vos vacances se situent entre avril et décembre et que vous visitez cette partie de l'archipel, vous pourrez regarder des oiseaux exotiques vivre. Les tourelles de terre, au contraire, sont très courantes, mais elles sont à juste titre appelées les plus légendaires. Charles Darwin, lorsqu'il travaillait aux îles Galapagos, examinait avec soin les représentants de toutes les espèces de ces petits oiseaux, suggérant qu'ils avaient un ancêtre commun. À une telle découverte, très importante à cette époque, le père de la théorie de l'évolution était inspiré par une forme différente de son bec. Le scientifique est arrivé à la conclusion que de telles différences résultaient de la lutte pour la survie.

Les Galapagos célèbrent également la tortue d'Halloween des îles Galapagos Une paire d'oiseaux - de grandes frégates

Les tortues d'éléphant qui habitent ici sont si anciennes qu'elles s'appellent souvent les pairs de l'univers. Les dimensions de ces reptiles sont énormes, atteignant une longueur d’un mètre et demi. Le sourire sans dents, au naturel, et parfois caché dans la coquille d’une drôle de tête à la peau ridée donne l’impression d’un très grand âge - comme si ces animaux s’éloignaient de la préhistoire. Il existe des preuves qu'il y a très longtemps sur les îles Galapagos, il y avait 15 autres sous-espèces largement différentes les unes des autres: taille, forme de la coquille et aire de répartition. Au hasard ou non, mais quatre d'entre eux sont morts presque simultanément avec l'arrivée des premiers habitants de l'archipel. Si auparavant le nombre total de tortues géantes était de 250 000 individus, il en reste environ 15 000 aujourd'hui. Ces animaux sont centenaires et survivent en moyenne cent ans. On peut supposer que beaucoup d’entre eux ont «rencontré» Darwin lui-même. Vous voulez les voir très près? Ensuite, vous devez vous rendre sur l'île d'Isabella (Albemarl), où ils se sont installés. Ou, en option, vous pouvez visiter les environs du volcan Alsedo et les hauts plateaux de l'île de Santa Cruz.

Iguane marin Varan

Un autre symbole de l'archipel du côlon est l'iguane marin. Pour les voir, vous n’avez pas besoin de vous rendre dans une île en particulier. Ces lézards se trouvent presque partout dans la région des eaux locales. On estime qu'il y a environ 300 000 personnes. Ils passent la majeure partie de leur temps dans l'eau, puis ils descendent à terre et profitent du soleil au soleil. Leur passe-temps favori… mouche-toi. Pas comme les gens, bien sûr, mais ils n'ont pas d'autre moyen, sauf par les narines, de retirer l'excès de sel marin du corps, alors ne soyez pas surpris par la mousse blanche sur leur visage.

Les amateurs de plongée aux îles Galapagos ont la garantie de vivre des expériences et des rencontres inoubliables. La plongée sous-marine ou même la plongée est un excellent moyen de se familiariser avec les otaries à fourrure, également présentes dans les eaux locales presque partout. Il existe des endroits dans les Galapagos où leur connaissance ne peut être évitée. À cet égard, la grotte aux phoques sur l'île de Santiago est particulièrement remarquable, où vous pouvez vous approcher assez près de ces créatures étonnantes.

Sceau de fourrure de crabe rouge

En plus des iguanes, des tortues vertes et des poissons colorés uniques peuvent rivaliser avec vous en plongée sous-marine (plus de 300 espèces vivent dans les eaux locales de cette dernière). L’imagination avec les requins gris des Galapagos, les récifs aux plumes sombres et gris et même, même s’il est très chanceux, les mystérieux requins baleines est particulièrement étonnante.

Il n’est pas moins intéressant d’observer le comportement quotidien des habitants de la faune locale. Vous voulez voir comment les tortues vertes pondent leurs œufs? Reviens en janvier. Envie de nager avec les pingouins? Bienvenue sur l'île de Bartolomé, au plus tôt en mai et au plus tard en septembre. Vous rêvez de regarder les lions de mer nouveau-nés aux sentiments tendres? Ne manquez pas Août. En décembre, vous pourrez observer les petits des tortues géantes des Galapagos: ils naissent des œufs juste pendant cette période.

Sécurité environnementale

Le gouvernement de l'Équateur et les organisations environnementales internationales ont traditionnellement encouragé les touristes à s'occuper des ressources biologiques uniques des îles Galapagos. Des animaux tels que la tortue d'éléphant, la tortue verte, les holothuries, l'otarie, le konolof des Galapagos, ainsi que des oiseaux: le cormoran des Galapagos, le pinson des bois, la buse des Galapagos sont sous une protection spéciale. Cependant, les menaces environnementales existent et sont principalement associées aux circonstances historiques.

Flamants roses aux Galapagos

Ainsi, les animaux et les plantes qui ont été amenés accidentellement ou intentionnellement dans l'archipel à différents moments sont dangereux. Cela est particulièrement vrai pour le bétail. En se reproduisant rapidement, il opprime la faune locale, dévastant littéralement son habitat. Aux îles Galapagos, il y a très peu de "leurs" prédateurs. Les animaux locaux sont donc souvent sans défense contre les "extraterrestres" et en deviennent souvent les victimes. Par exemple, les chats aiment chasser les moulinets. Parmi les plantes, les avocats, les goyaves, les mûres, les arbres hindous, la dope douce, les ocres pyramidaux, les fèves de ricin, l’herbe à éléphant et divers types d’agrumes constituent une menace. Répandues, ces plantes ont littéralement «poussé» les représentants de la flore locale, en particulier sur les îles Isabella, San Cristobal, Floreana et Santa Cruz.

Mer se tournant vers le ciel Lion de mer entouré de crabes

Des «émigrants» parmi les animaux locaux sont par exemple apparus entre les mains légères des pirates: Tur Heyerdahl en a eu la preuve. Dans l'un des anciens documents qu'il a publiés, il est écrit que le vice-roi du Pérou, après avoir appris que les voleurs de la mer mangent des chèvres ici, a ordonné d'empoisonner les derniers chiens pervers. L'un des pères de l'indépendance de l'Équateur et fondateur de sa flotte, José de Villamil a commandé personnellement l'élevage de chèvres, d'ânes et d'autres animaux domestiques dans les Galapagos, afin que les futurs colonialistes de l'île aient quelque chose à manger. L’apparition de la volaille ici et sa reproduction rapide ont créé un nouveau casse-tête pour les scientifiques qui croient à juste titre que leurs maladies peuvent être transmises à des parents sauvages avec le risque d’épidémies entières.

Roches à propos. Isabella

L'archipel des Galapagos est également peuplé de cochons et de chevaux, de chats et de chiens, de souris et de rats, d'ânes, de blattes et de fourmis. Les prédateurs domestiques ruinent souvent les nids d'oiseaux sauvages et les attaquent eux-mêmes, attrapent des iguanes et des tortues. Les nids de ces derniers sont souvent détruits par les cochons, qui creusent en outre constamment la terre à la recherche de racines et d'insectes, causant des dégâts considérables à la végétation unique.On pense que ce sont les cochons qui ont chassé les iguanes de l'île de Santiago et qu'ils y vivaient encore relativement récemment. Les rats noirs sont devenus un véritable fléau des îles Galapagos. Ils attaquent les petites tortues dès qu'ils quittent leur nid et, par exemple, sur l'île de Pinson, ces reptiles cessent de se reproduire. Les rongeurs ont également exterminé leurs frères locaux - des rats endémiques.

La richesse inestimable de l'archipel de Colon est menacée par la pêche illégale. Les organisations équatoriennes et internationales se préoccupent particulièrement de la pêche des requins locaux et de la récolte non autorisée d'holothuries. L’augmentation importante de la population locale, conjuguée au développement de l’industrie du tourisme, était un sujet de préoccupation. Les yeux de la communauté internationale sur les problèmes des îles Galapagos ont également été attirés par l’accident du pétrolier Jessica, qui a provoqué une vaste résonance, à la suite de laquelle une quantité importante de pétrole a été déversée dans les eaux territoriales.

Nuées de poissons au large de l'île de San Cristobal Requins-marteaux au large de l'île de Darwin

Îles et Attractions

Santa Cruz est la plus peuplée des treize îles principales de l'archipel. Il est le deuxième plus grand après Isabella. Voici le port principal des Galapagos - la ville de Puerto Ayora. La route principale y mène, de part et d'autre de laquelle se trouvent deux cratères, appelés les "jumeaux" (Los Gemelos). Selon une version, ils sont apparus en raison de plusieurs éruptions volcaniques, selon une autre - ces immenses vides sont formés par de la lave solidifiée. Et à côté du village se trouve la magnifique plage de Tortuga Bay. Profitez du soleil ici pour faire connaissance avec les grottes de lave et le centre unique d'élevage de tortues éléphants.

Kicker Rock à 2 km environ. San cristobal

L'île de Santa Cruz est une véritable trouvaille pour les amateurs de sports nautiques. Plongée, plongée en apnée, yachting - ici les touristes extrêmes trouveront certainement quelque chose à leur goût. En louant un yacht, vous pouvez vous diriger vers les autres îles de l'archipel des Galapagos. D'autres louent même un petit avion, se rendant dans des endroits lointains et restant un jour ou deux, voire une semaine. Say, au nord-ouest, où se trouve Dragon Hill, tire son nom des iguanes, qui ont ensuite été transférés dans un autre endroit pour sauver les chiens de la domination. Il y a quinze ans, plusieurs individus y ont été rapatriés. Au cours des dernières années, la population de ces animaux s'est complètement rétablie et cet endroit a été rendu accessible aux touristes.

Darwin Stone Arch Centre de recherche Charles Darwin

L’attraction principale de Santa Cruz est à juste titre considérée comme le centre de recherche Charles Darwin, décerné en 2002 par le Prix international de l’espace. Elle a un statut international et a été créée dans le but de préserver la biosphère de l'archipel, appelé "laboratoire de l'évolution", et de la protéger. Ce ne sont pas seulement des scientifiques qui travaillent ici, mais également des professeurs d'université, des étudiants et des volontaires du monde entier. Le centre, dont les antennes sont situées sur les îles de San Cristobal et Isabella, a mis au point un programme spécial pour nourrir les tortues éléphants en préservant leur habitat naturel. Ces géants sont contenus directement sur le territoire de la station scientifique, où leur reproduction est surveillée de près. Dès qu'ils deviennent adultes, ils sont relâchés dans la nature.

Mur des lamentations sur l'île Isabella

Sur l'île de Santiago, dans sa partie nord-ouest, se trouve la célèbre plage noire de Puerto Egas, qui a reçu une telle couleur de sable en raison de l'activité volcanique, à savoir la décantation du tuf. Dans ce lieu, les lions de mer, les caméléons, les lézards et d’autres animaux sont à l’aise. Les connaisseurs de l'Antiquité aimeront sûrement les ruines des ateliers des sociétés d'extraction du sel qui existaient dans le passé. Ici, vous pouvez faire de la plongée ou vous promener le long des formations rocheuses et des tunnels entourant la plage.

Rock Pinakle environ. Bartolome

Il y a les îles Galapagos et son propre mur des lamentations. Il est situé sur l'île d'Isabella. En bref, voici l’histoire: en 1946-1959, il y avait une colonie pénitentiaire. Les prisonniers ont été contraints de découper des blocs de roche volcanique bon marché, de les transférer à une distance considérable et de construire un mur. Le travail était vraiment pénible, même sous le soleil brûlant. Il n’est pas surprenant que tous ceux qui ont accompli leur mandat n’aient pas résisté à un tel supplice et soient décédés. On peut imaginer l’ensemble du travail en regardant ce mur: il a une longueur de plus de 100 mètres, et une hauteur de 8 mètres. Après un certain temps, la prison a été fermée et rasée, et ils ont décidé de quitter cette structure gigantesque et triste comme preuve du traitement inhumain infligé aux prisonniers.

Pélican dans le volcan Wolfe des Galapagos

Sur Isabella, on peut observer le plus haut volcan des îles Galapagos - Wolfe, dont l'altitude est de 1707 mètres d'altitude. Le cratère d'un autre volcan, la Sierra Negra, est le deuxième plus grand au monde en diamètre (10 km). Un autre volcan local, Chico, a montré son tempérament formidable en 2005. Après son éruption, des rivières de lave et des tunnels sont restés. En les traversant, il est difficile de se débarrasser de l’impression que vous êtes quelque part sur la lune: cela ne nous semble pas aussi familier que le paysage. Une vue magnifique sur la pointe nord d'Albemarl s'ouvre depuis le sommet de Chico.

Une petite tortue marche le long du sable noir dans la baie d'Urbin

Dans la partie ouest de l'île, près du volcan Alsedo, se trouve la baie d'Urbin, qui a formé en 1954 de fortes marées. La plage est intéressante pour son sable noir et sa végétation littéralement colorée. La côte est recouverte de mollusques, coraux séchés. Les amateurs de plongée sous-marine attendent une "compétition" avec des lions de mer et des tortues. Les amateurs de relaxation passive ne s'ennuieront pas non plus: ils pourront voir les habitants de la mer profonde directement depuis le rivage. Il n’est pas moins excitant de regarder les flamants roses des Galapagos, qui ont choisi le lac salé Balthazar. L'essentiel est de ne pas leur faire peur, car ils n'aiment pas les étrangers et peuvent simplement partir.

Le meilleur endroit sur l'île d'Hispaniola est le cap Suarez. Ici, vous pouvez regarder les iguanes colorés, de manière impressionnante, sans avoir peur des gens se prélassant au soleil. Et aussi pour les oiseaux, par exemple, les albatros ondulés, dont la colonie est considérée comme la plus grande du monde. Dans la partie nord-est se trouve la baie de Gardner, dont les ravissantes plages de sable blanc ne laissent personne indifférent. Les tortues de mer, les lions de mer rampent sur la longue côte et créent des colonies entières ici, les oiseaux moqueurs curieux vont et viennent. Dans cet endroit, vous pouvez nager avec une plongée ou un masque, et même courir avec des lions de mer.

Albatros au cap Suarez

Le volcan le plus actif des Galapagos est situé sur l'île de Fernandina - La Combra, dont l'altitude est de 1476 mètres. Il se réveille très souvent, une fois toutes les quelques années, et une telle fréquence d'éruptions conduit à un effondrement du cratère. L’une des plus puissantes a eu lieu à l’été 2005, lorsque la vapeur et la cendre ont été "projetées" à plus de 7 km d'altitude. L'éruption de 2009 a provoqué le plus de dégâts: le paysage naturel de cette partie des îles Galapagos était sur le point de disparaître, mais heureusement, l'écosystème s'est rapidement rétabli.

Plage de sable rouge à environ. Rabida

Les principales attractions de la petite île de Rabida, située au sud de l'île de San Salvador - des plages de sable pourpre, que les touristes adorent. Le sol volcanique associé à l'oxyde de fer qu'il contient donne aux plages une couleur si inhabituelle. C'est sur Rabid que poussent des bakuts uniques. Il y a des flamants roses et des pélicans sur l’île, et une grande colonie d’otaries sur la côte ouest. L'île de Rabida est également considérée comme le centre géologique de tout l'archipel des Galapagos.

Ile Floreana, Galapagos

Si vous aimez la plongée, vous devriez absolument visiter les rochers de la "Couronne du diable", situés près de l'île de Floreana. Plus précisément, il ne s'agit même pas de roches, mais d'un demi-cercle de pierre formé par un volcan inondé, faisant saillie à la surface de l'eau. Ici, par ordre d’ordre, les habitants les plus insolites de la marine se sont rassemblés et chacun peut se sentir comme un vrai capitaine Nemo. Les plongeurs font des plongées en dehors du cratère, nageant à côté de requins, raies et autres prédateurs marins. Cependant, la peur n’est d’abord pas la leur, mais bien des courants sous-jacents, qui ne sont pas rares ici.

Bartolome Island, la plus jeune des îles Galapagos

Cuisine nationale

Le ceviche est la friandise la plus populaire aux Galapagos. Tout d'abord, il plaira aux amateurs de fruits de mer. Il est préparé comme ceci: les poissons et autres fruits de mer sont marinés dans du jus de citron vert, puis assaisonnés de piments forts. Les légumes sont servis comme accompagnement d'un plat de poisson populaire.

Aux Îles Galapagos, vous pouvez commander des rouleaux directement dans votre chambre

Les amateurs de premiers plats apprécieront sûrement les riches soupes à la viande. Le piquant leur est donné par le fait que les bouillons sont bouillis à partir de différentes parties des carcasses. Pour l'une de ces soupes, cela s'appelle caldo de pata, ils utilisent ... des sabots de veau pré-frits.

Soupe De Potiron Popcorn

Vous n'avez rien contre les cochons d'Inde? Non, ils ne vous tiendront pas compagnie pendant le repas, mais ... serviront d'ingrédient principal à l'un de leurs délicieux plats. Il est préparé très simplement: le cochon d'inde est également frit. Cette nourriture est tellement savoureuse que les végétariens convaincus peuvent la refuser. Pour eux, la nature des îles Galapagos a préparé une vaste sélection de fruits et légumes exotiques, dont le goût ne peut pas être exprimé par des mots - ils doivent certainement être essayés. Les touristes aiment particulièrement le concombre rayé appelé pepinos. Il a un goût très prononcé et piquant.

Hot Dogs Crevettes avec frites Barre de fruits assortis à Puerto Ayora

Un verre de bière excellente, produite ici depuis longtemps et de très haute qualité, constitue un complément idéal aux délices culinaires locaux. La boisson mousseuse des Galapagos propose de nombreuses collations délicieuses que vous pouvez essayer dans les bars et restaurants locaux. Dans l’ensemble, la cuisine des îles Galapagos est basée sur des recettes classiques d’Amérique latine. Habituellement, lorsqu’ils sont préparés dans des proportions différentes, les épices chaudes sont mélangées, sans parler de l’utilisation de composants qui, à première vue, semblent incompatibles, mais vous obtenez leurs plats - vous vous léchez les doigts!

Note touristique

Pour se rendre en Équateur et, par conséquent, aux îles Galapagos, un visa pour les citoyens de Russie, d'Ukraine, de Biélorussie et du Kazakhstan ne sera pas nécessaire si la durée du séjour ne dépasse pas 90 jours.

Mosaïque de tortues des Galapagos

Les meilleures conditions pour les touristes sont créées dans la ville de Puerto Ayora. L'île de Santa Cruz dans son ensemble peut également se vanter de nombreux hôtels. Les chambres simples avec un décor modeste coûteront 15 $, pour les appartements "luxe" devront payer de 100 $ à 130 $ par nuit. Les connaisseurs de détente luxueuse se permettent de louer un hôtel particulier, doté d’une piscine et même d’un port de plaisance. Un tel plaisir coûtera par jour à partir de 350 dollars et plus.

Le pélican brun vient au bar Santa Cruz

La seule rue touristique de Puerto Ayora s'étend le long de la côte et porte le nom ... devinez qui. Bien sûr, Charles Darwin. C'est ici que sont concentrés les hôtels, les lieux de divertissement et les boutiques de souvenirs. Les voyageurs sont agréablement surpris par la présence de nombreux magasins vendant de l’or et d’autres bijoux et des salons d’art. Les produits proposés ici sont excellents, toutefois, à des prix exorbitants. Les souvenirs les plus populaires sont des t-shirts avec des images de représentants de la faune locale et de jolies casquettes portant l’inscription «Galapagos».

Des graffitis au bout de la rue Darwin, à l'hôtel Casa Blanca, sur l'île de San Cristobal

Lorsque vous visitez les îles Galapagos - cela est d'ailleurs payé (100 $ en espèces sont payés immédiatement à votre arrivée) - vous ne devez pas oublier que le territoire est un parc national protégé et le seul de tout le pays. Et cela signifie que chaque touriste doit adhérer à certaines règles de comportement. Les voyages indépendants autour des îles ne sont pas souhaitables, les touristes doivent être accompagnés par un guide. Pour les déplacements dans la région, il y a des sentiers pavés. En tant que points d'observation, des sites spécialement équipés sont utilisés. Il est strictement interdit de parler fort, de faire du bruit ou de faire des feux de joie.

Il est recommandé de bien laver les légumes et les fruits des Galapagos. Iguana Crossing Hotel sur Isabella Island

La tension sur le réseau électrique local n’est que de 110 volts. Veillez donc à bien adapter les adaptateurs et les adaptateurs pour appareils ménagers. Dans certains hôtels, ils peuvent être fournis sur demande, mais il est impossible de deviner lesquels à l'avance, il est donc préférable de les prendre avec vous à l'avance. Faites également l’approvisionnement de vos médicaments si, selon les indications disponibles, vous devez les prendre régulièrement: il est fort probablement impossible de reconstituer votre trousse de premiers soins pendant votre séjour ici.

Boire de l'eau du robinet ou préparer des aliments n'est pas recommandé. À ces fins, on utilise de l’eau en bouteille, que l’on peut acheter dans toutes les épiceries. Les fruits et les légumes doivent être soigneusement lavés avant utilisation pour ne pas être infectés par une infection intestinale.

Partir en vacances aux îles Galapagos, il sera utile de se concentrer sur les saisons du climat local. Les mois les plus chauds vont de décembre à mai. Il est considéré comme assez humide, compte tenu des pluies tropicales occasionnelles. Les mois les plus chauds et les plus humides sont les mois de mars et avril. La saison la plus sèche et la plus fraîche avec ses vents forts inhérents est définie de juin à novembre.

Coucher de soleil sur l'île de Santa Cruz

Comment s'y rendre

Les Galapagos sont un territoire insulaire. Par conséquent, il n’ya rien de moins cher d’y arriver, sauf en avion. Les vols directs vers l’archipel depuis l’Équateur continental ne sont assurés que depuis la ville de Guayaquil. Trois compagnies aériennes dirigent leurs avions vers les îles: AeroGal, LAN et Tame.

Vous passerez 1 heure et 50 minutes dans l'avion. Le coût des billets dépend du moment où ils ont été achetés et du fait que le touriste ait obtenu une offre spéciale. En moyenne, un vol aller-retour coûtera entre 350 et 450 dollars.

Il existe deux aéroports sur les Galapagos: sur l’île de San Cristobal - San Kristobal, sur l’aéroport de Baltra - Seymour.

Les vols directs de la Fédération de Russie vers la République de l'Équateur ne sont pas exploités. Si vous avez un visa américain dans votre passeport, vous devrez passer soit par l'une des capitales européennes (par exemple, via Madrid), soit par les États-Unis.

Pin
Send
Share
Send