Voyage

Lac Maracaibo: localisation géographique, description, origine

Pin
Send
Share
Send


Maracaibo - lac lagon au Venezuela. Situé dans le bassin tectonique intermontane entre les crêtes de la Sierra de Perich à l'ouest et la Cordillère de Mérida au sud et à l'est.

Dans la partie nord, elle est peu profonde, dans la partie sud, la profondeur atteint 250 mètres (il convient de noter que certaines sources donnent des valeurs beaucoup plus petites - 50 m ou même 35 m). Les berges sont basses, marécageuses. Le lac est relié au nord au golfe Vénézuélien, un détroit peu profond (2 à 4 m de profondeur) et est alimenté par les eaux de nombreux ruisseaux et rivières, dont le plus important est la rivière Catatumbo. Maracaibo est le plus grand lac d’Amérique du Sud, sa superficie est de 13 210 km² (mais elle est réduite en raison de l’abondante consommation d’alluvions), c’est aussi l’un des plus anciens lacs de la Terre (selon certaines estimations, le deuxième plus ancien). Près du quart de la population du Venezuela vit sur les rives du lac.

Le nom du lac a été donné pendant la période de la colonisation par le nom du chef local Mara et le mot Kaibo - la terre et signifie "Terre de Marie".

L'histoire

De l'autre côté du lac Maracaibo se trouve la route maritime qui relie deux ports: Maracaibo et Cabimas. Le bassin du lac Maracaibo possède d'importantes réserves de pétrole, ce qui en fait une source de richesse pour le Venezuela. Un canal profond spécialement creusé dans le lac permet aux navires océaniques d'y pénétrer. Le pont de 8 km du général Rafael Urdaneta (construction achevée en 1962), qui enjambe les rives du détroit, est l’un des plus longs ponts au monde.

Maracaibo est célèbre pour son phénomène naturel unique, connu sous le nom de Katatumbo Lightning, un éclair qui se pose continuellement pendant une longue période dans la région où la rivière Katatumbo se jette dans le lac.

Histoire modifier |Emplacement

La situation géographique du lac Maracaibo est intéressante. Cette formation d'eau unique se situe entre les arêtes pittoresques de la Cordillère de Mérida et de la Sierra de Perich, formant un creux tectonique. Pour trouver le lac Maracaibo, vous devez vous diriger vers le golfe du Venezuela, où vous pourrez le voir en nageant dans un passage étroit formé de formations rocheuses.

En raison du très grand nombre de rivières d'eau douce qui se jettent dans le lac, l'eau a une odeur de sel légèrement prononcée, ce qui explique pourquoi les scientifiques l'appellent «saumâtre». En raison de sa situation géographique, un climat plutôt chaud mais doux règne sur son territoire, ce qui contribue à la réussite de l'agriculture. La canne à sucre est principalement cultivée ici du côté sud, mais sur les rives occidentales, vous pouvez voir des plantations de cacao sans fin, l’une des meilleures au monde. De plus, les arbres fruitiers occupent une assez grande surface sur son territoire et un espace non moins important est réservé aux animaux de pâturage.

Histoire de l'origine du lac

En ce qui concerne l’histoire, à ce jour, aucune information fiable sur l’origine du lac Maracaibo n’a été trouvée, en dépit de sa longue existence. Plusieurs légendes différentes sont connues, et celle qui est la plus fiable est difficile à énoncer. On raconte que lors des batailles militaires avec les troupes coloniales, un chef de tribu nommé Mara a été blessé et quand ils ont vu cela, les Indiens ont commencé à crier «Mara koy», ce qui se traduit par «Mara est tombée». Par conséquent, le lac a été nommé d'après le chef indien courageux. Selon une autre version, le nom du lac Marakaibo doit son emplacement direct à la zone marécageuse de Maara Ivo, qui signifie «lieu du serpent».

D'un point de vue géographique, l'apparition d'un réservoir s'explique comme suit. Un grand nombre de sommets montagneux ont provoqué l'affaissement du sol entre eux. En conséquence, une énorme fosse est apparue. La fonte des glaciers, de nombreux ruisseaux de montagne s'y précipitant, a rempli le lac d'eau.

Richesse naturelle

Etant donné le pays dans lequel se trouve le lac Maracaibo, il est clair que la principale richesse naturelle est constituée par d’importants gisements de pétrole situés sur le territoire du réservoir, à la fois dans la zone côtière et dans la zone d’eau. Les habitants connaissaient la présence de pétrole depuis longtemps, mais à cause de leur analphabétisme, ils l'utilisaient principalement comme remède contre les maladies gastro-intestinales. Jusqu'en 1539, un médecin local envoya plusieurs barils à ses collègues en Europe. Jusque-là, les pirates utilisaient le liquide huileux comme goudron pour recouvrir leurs navires.

Après 300 ans, la production de pétrole est devenue très demandée et le forage de puits en masse a commencé sur le territoire du lac. À ce jour, le Venezuela est le plus grand exportateur d’or noir au monde. Grâce à cette richesse naturelle, l'État assure sa stabilité économique.

Les curiosités

Outre le pétrole, d’autres ressources naturelles qui attirent l’Amérique du Sud se trouvent sur le territoire. Le lac Maracaibo est célèbre pour sa nature étonnante avec ses espaces verts majestueux et sa faune abondante. L'une des principales attractions est le parc national des Chienagas del Catatumbu, situé dans la partie sud-ouest du pays, où vivent, en plus de la végétation exotique, des espèces rares de singes hurleurs et d'autres représentants non moins intéressants du monde animal.

Phénomène lacustre

Le phénomène unique qui se produit au Venezuela est considéré comme un phénomène naturel qui attire des touristes du monde entier qui rêvent de le voir de ses propres yeux. À l'endroit où la rivière Katatumba se jette dans le lac Karakaibo, il y a un spectacle de lumière naturelle après le coucher du soleil, qui crée de nombreux éclairs. Au cours de l'année, pendant environ 150 jours, on peut observer un spectacle similaire appelé le phare de Katatumba. Ces éclairs sans bruit descendent dans les étendues d'eau silencieuses et peuvent être observés à une distance d'environ 400 kilomètres.

Grâce à cela, le lac Maracaibo est également appelé phare, car il sert de guide pour les navires de passage. Selon les scientifiques, ce phénomène est précédé par une concentration excessive de méthane dans l'air, rejetée par une vaste zone recouverte de marécages. Un tel spectacle de lumière se produit souvent par mauvais temps et peut parfois être observé pendant 7 à 10 heures. Les sections locales ont compté jusqu'à 300 éclairs en une heure.

Trouver pour les touristes

Beaucoup d'amateurs d'exotisme, voyageant dans les endroits colorés de la planète, recherchent le lac Maracaibo sur la carte et tracent leur propre itinéraire. La nature extraordinaire de ces lieux vous permet de profiter de l’atmosphère incroyable. L'hospitalité de la population locale permet de passer des vacances inoubliables au Venezuela. Un phénomène naturel unique ne fait qu'ajouter à la popularité du continent. Pour ceux qui souhaitent passer des vacances vraiment fabuleuses, des maisons confortables construites sur l’eau sont fournies, où la nuit vous pouvez voir un phénomène local, allongé dans un hamac en plein air. De plus, pour explorer tous les environs, des excursions sont proposées aux touristes sur des bateaux de plaisance.

Population de maracaibo

Au début, un petit village était situé sur le territoire près du lac, où les habitants s’occupaient principalement d’agriculture et de pêche. Mais après l’ouverture du premier puits et la production pétrolière extensive qui a suivi, des habitants d’autres villes ont commencé à y arriver.

Aujourd'hui, grâce aux progrès technologiques, le village est considéré comme un millionnaire. L'agriculture y est encore florissante, un immense port de mer a été construit pour exporter le pétrole. À ce jour, plus du quart de la population totale du Venezuela vit sur le territoire qui entoure le lac Maracaibo, et la plupart d’entre elles sont de différentes tribus indiennes. Vous pouvez voir ici les nombreux bâtiments construits conformément à leurs coutumes et à leur culture, ce qui ajoute de la couleur à cet endroit et, surtout, tout cela est construit sur l'eau à l'aide de pieux en bois.

Maracaibo sur la carte du monde

À l'ouest, Maracaibo est entourée par la crête de la Sierra de Perih (Venezuela et Colombie). Au sud et au sud-est - Cordillera de Merida (Venezuela) et à l’est - la côte du Venezuela. L'altitude dépasse 4600 m.

Géographie du lac

De nombreuses rivières se jettent dans le lac Maracaibo, dont la plus importante est la Catatumbo, une artère de transport servant au transport de marchandises en provenance des zones environnantes et des hautes terres de la Colombie au Venezuela.

L'eau dans la partie sud du lac est douce, mais en raison de l'impact des marées, le côté nord est légèrement saumâtre. En plus du sud, le lac est assez peu profond et est entouré de basses terres marécageuses. Une zone peu profonde à l'embouchure de Maracaibo, s'étendant sur environ 26 km (16 miles), limite depuis de nombreuses années la navigation des navires de moins de 4 mètres (13 pieds) de longueur. Une fois le dragage terminé dans les années 1930, la profondeur du lac a atteint 8 mètres (25 pieds).

En 1957, la construction d'un guide d'ondes en pierre de 3 km (2 mi) et d'un canal de 11 mètres (35 ft) fut achevée, ce qui devait augmenter la perméabilité des navires et des pétroliers.

Comment se rendre au lac

L'aéroport international de La Chinita (MAR) opère à Maracaibo, qui exploite également des vols vers Miami avec American Airlines.

Des liaisons de bus ont été établies avec Caracas, San Cristobal, Merida et la frontière colombienne.

Le lac attire de nombreux touristes grâce aux orages troposphériques de 10 heures, qui se produisent ici de 140 à 160 nuits par an. Les éclairs atteignent souvent 5 km. Vous ne verrez cela nulle part ailleurs. Le long de la côte nord de Maracaibo se trouvent des forêts tropicales sèches. La région possède également des forêts équatoriales feuillues et humides, adjacentes aux plateaux et aux savanes.

Météo et climat

Le lac Maracaibo est célèbre pour ses éclairs permanents. Ils sont connus depuis le début de l'écriture. Les habitants appellent ce phénomène naturel «Relámpago del Catatumbo» (foudre de Catatumbo). Il tire son nom de la rivière Katatumbo, qui se jette dans le lac. La foudre se concentre sur l'estuaire.

Un fait intéressant! Les marins appellent l'orage «Faro de Maracaibo» ou «phare de Maracaibo» car, à la manière d'un phare, des éclairs sont clairement visibles dans le golfe du Venezuela et les nuits claires dans les Caraïbes.

Orage est une sorte de source de fierté locale. Zulia, l’un des 23 États du Venezuela, est fier de Relaympago del Catatumbo - des éclairs illustrés sur le drapeau et les armoiries.

Maracaibo a un climat dit semi-aride. C'est l'un des endroits les plus chauds du Venezuela. Certes, le lac éponyme adoucit quelque peu le temps et la température. Toute l'année, il fait + 29C. Cet indicateur est supérieur à la moyenne. La température maximale ne dépasse pas + 40 ° C et ne tombe pas en dessous de 20 ° C. Le temps sec et chaud en été devient très humide.

Le meilleur moment pour voyager, comme dans d’autres parties de la région, est la saison sèche hivernale (de décembre à fin mars). L'air est chaud pendant la journée, mais en même temps frais et léger et la nuit, il fait très frais. La période la plus difficile pour aller à Maracaibo est en août (été, haute saison) car le temps est, à la fois, humide et pluvieux.

Un fait intéressant! Le poème épique La Dragonetea raconte comment, en 1595, des navires sous le commandement de Sir Francis Drake tentèrent une attaque de nuit inattendue contre la ville coloniale espagnole de Maracaibo. Un gardien de nuit remarqua les silhouettes des navires de Drake éclairés par la foudre et en informa la garnison espagnole stationnée dans la ville. Grâce à cet avertissement, une attaque prématurée a été déjouée.

La faune

La faune locale est représentée par une souris et un possum. Les oiseaux endémiques qui vivent ici comprennent plusieurs variétés de colibris, martinets, moineaux et cardinaux. Il existe de nombreuses espèces de poissons dans le lac, dont 52% sont rares, bien que certaines soient communes presque partout en Amérique du Sud. Endémiques - poissons-chats, espadons, seiches, ainsi que certains types de mollusques et crustacés.

La faune halieutique de Maracaibo est composée de représentants de neuf ordres et de 34 familles de groupes endémiques individuels. Actuellement, 127 espèces vivent dans le bassin du lac, dont 66 (52%) sont endémiques. La plupart des poissons survivent du mieux possible et se limitent aux plus grandes rivières qui se déversent dans le réservoir désormais pollué. La faune a toujours été associée à des représentants vivant dans les bassins de Magdalena et de l’Orénoque. On estime que plus de 185 espèces de poissons vivent ici. Comme Magdalena, il n’ya pas de représentants de plusieurs groupes d’endémie dans le bassin de Maracaibo, qui se trouvent généralement dans l’Orénoque et l’Amazone.

Conclusion

Maracaibo est le plus grand lac d'Amérique du Sud, avec une superficie de 13 210 kilomètres carrés. Les montagnes l'entourent sur trois côtés. L'eau est très chaude toute l'année. En règle générale, les températures varient de + 28 ° C à + 31 ° C (de 82 ° F à 88 ° F). Ainsi, le lac est une source immédiate de chaleur et d'humidité, fournissant le niveau de convection approprié.

Maracaibo avec Katatumbo Lightning attire des touristes et des scientifiques du monde entier. Ils viennent ici non seulement pour obtenir les informations nécessaires, mais aussi pour craindre le phénomène naturel inégalé. Le pays ne ménage aucun effort pour développer cette région et en faire une zone d'écotourisme. Ainsi, les autorités tentent de maximiser les avantages du battage publicitaire autour de la foudre. Cela n'a pas été facile, car la région ignore honteusement la présence de nombreux trafiquants de drogue et groupes de partisans armés, et le département d'État américain déconseille de se rendre au Venezuela. Néanmoins, compte tenu de la puissance et de la beauté immenses de cet incroyable phénomène naturel, la question qui se pose est de savoir si cela vaut la peine d'être risquée pour voyager.

Photo et description

Le lac Maracaibo est situé dans la partie occidentale du Venezuela, dans l'état de Zulia. Ce plan d'eau saumâtre d'une superficie d'environ 13 820 km2 est le plus vaste d'Amérique latine et occupe la 19e place parmi les plus grands lacs du monde. Des études géologiques ont montré que l'âge du lac est compris entre 20 et 36 millions d'années. Il est considéré comme l'un des deux plus vieux de la planète. Dans la partie nord, le lac est relié au golfe du Venezuela par un isthme de 55 km de long. De nombreuses rivières y coulent, dont la plus grande est Catatumbo.

Le bassin de Maracaibo est l’un des plus grands gisements de pétrole au monde avec plus de 15 000 appareils de forage et il produit depuis 1914. «Lightning Katatumbo» est une caractéristique étonnante de cette région. Il s'agit d'un phénomène dans lequel des éclairs sans tonnerre se forment dans les hautes couches de l'atmosphère. Les raisons de cette anomalie n’ont pas encore été élucidées: il est supposé que les conditions climatiques des marais lacustres contribuent à ce phénomène qui, selon les experts de l’environnement, génère environ 10% de l’ozone atmosphérique de la planète.

La rive est du lac Maracaibo est reliée à la côte ouest par le pont du général Rafael Urdanet, long de 8678 mètres. Au moment de son lancement en 1962, le pont disposait des pylônes les plus longs du monde, avec deux chenaux spécialement creusés dans chaque sens de déplacement, permettant le passage des navires océaniques jusqu’à 45 mètres de long jusqu’au lac.

Le maracaibo est un phénomène exceptionnel dans la géographie du monde: c'est le seul lac relié à la mer et sujet aux reflux et aux écoulements.Alonso de Ojeda découvrit ce lac en 1499 et, observant le va-et-vient, il donna à la région le nom de Venezuela (Petite Venise). L'Anu autochtone, qui vivait sur ses rives dans des maisons sur pilotis, a appelé le réservoir Kokuyvakoa. Les anciens établissements dans les parties sud et sud-ouest du lac existent toujours.

Au 17ème siècle, Maracaibo fut le sujet de nombreux raids de pirates, notamment sous la direction de Grammon et Henry Morgan. Au cours de la guerre d'indépendance, plusieurs combats ont eu lieu près du réservoir, le plus important d'entre eux étant la bataille de 1823.

Le lac Maracaibo a des eaux très oxygénées et est riche en algues, grâce auxquelles diverses espèces d'animaux et de poissons y vivent, comme le héron, le pélican, le crocodile, l'iguane, le poisson-chat, le loup de mer, le tatou, parfois les dauphins, ainsi que plusieurs espèces. poisson endémique.

Lac Maracaibo

Commençons par le lac Maracaibo. C'est le plus grand lac d'Amérique du Sud. Il est situé au nord-ouest du pays dans l'état de Zulia, au nord du continent.


Appelant cette attraction un lac, nous vous trompons un peu. En fait, ce n'est pas un lac, mais une baie de la mer dans le golfe du Venezuela. Cela ressemble à une baie dans la baie ou à un lagon marin. Malgré cela, dans le monde, cet endroit s'appelle toujours un lac. Ci-dessous, vous pouvez voir à quoi ressemble le lac Maracaibo sur la carte.

Théories du nom du lac

Il existe deux versions principales de l’apparition du nom du lac, toutes deux associées au chef d’une tribu locale nommée Mara. Selon l'un d'eux, Maracaibo est traduit par «la terre de Mara», puisque «kaibo» dans la langue locale signifie «terre». Selon un autre, le nom a été transformé de l'exclamation "Mara kayo!", Ce qui signifie que Mara est tombée ou Mara est tuée. Au début du XVIe siècle, une guerre opposa les Indiens de la région et les conquérants espagnols. Au cours de la bataille acharnée, le chef fut tué, mais son nom demeura vivant pendant des siècles. Bien que, selon certains rapports, il existe une autre version selon laquelle le nom de Maracaibo provient des marais environnants, appelés par les Indiens «maara ivo» - le lieu des serpents.

Découverte du lac Maracaibo par les Européens

Le premier Européen à découvrir le lac fut Alonso de Ojeda. En 1499, au cours du siècle des grandes découvertes géographiques, le navire d'Ojeda entra dans le lac. Alonso fut très surpris de voir les maisons des habitants. Les maisons ont été construites sur pilotis directement au-dessus du lac et reliées les unes aux autres et à la côte par un plancher en bois. Cela rappelait Venise à l’Européen et il s’écria: «Oh Venise!», Ce qui signifie «Oh petite Venise! On pense que c'est de là que vient le nom du pays que nous appelons maintenant le Venezuela.

Trente ans après la visite du lac par les Européens, un port du même nom a été fondé sur sa rive ouest. Au début du 20ème siècle, d’énormes réserves de pétrole ont été découvertes dans le lac, dont la production a commencé en 1914. Les villes situées au bord du lac ont commencé à se développer rapidement et un quart de la population du pays vit désormais sur la côte de Maracaibo.

Pont Raphael Urdaneta

En 1962, un pont traversant le détroit a été construit, du nom du général Rafael Urdaneta. Le pont, en passant, est tout à fait possible de faire découvrir le monde, car il est l’un des plus longs au monde. Sa longueur est de 8700 m et 5 travées de 235 m chacune sont construites dans sa partie centrale. Afin que les gros navires puissent pénétrer dans le lac, des travaux spéciaux ont été effectués pour approfondir le fond, ce qui a permis d’augmenter la profondeur du chenal à 14 mètres.

Catatumbo Lightning

Il y a un autre élément, peut-être le plus grand et le plus mystique du lac Maracaibo, est son éclair célèbre et difficilement explicable (nous sommes donc allés à la deuxième attraction). Ce phénomène naturel appelé «Katatumbo Lightning» est un éclair magnifique et presque continu qui se produit à une altitude d'environ 5 kilomètres au-dessus du confluent de la rivière Katatumbo et du lac.

Avez-vous vu un orage? Certainement vu. Vous pouvez donc multiplier par 100, voire 1 000, le nombre d'éclairs que vous avez vus. Le fait est que les éclairs à l'embouchure de la rivière Katatumbo apparaissent la nuit pendant environ 160 jours par an et environ 10 heures par jour. C'est-à-dire que, pendant près de six mois environ, vous pourrez assister tous les soirs à ce feu d'artifice inoubliable. En moyenne, la foudre frappe environ 300 fois en une heure. Quelqu'un a même estimé que pendant l'année, la foudre apparaît environ 1 200 000 fois.

Les miracles ne s'arrêtent pas là. La foudre Katatumbo n'est pas accompagnée de tonnerre, vous n'entendrez donc pas beaucoup de bruit. Les décharges qui apparaissent dans le ciel ne sont pas les plus ordinaires, car la plupart d’entre elles n’atteignent pas la terre, c’est-à-dire que les zigzags lumineux découpent le ciel dans des directions complètement imprévisibles. Et tout cela se passe comme prévu, généralement après minuit.

La lumière de ces éclairs est visible sur 400 kilomètres. Ils sont également appelés «phare de Katatumbo». Et leur lumière est si brillante qu’une fois, même la ville de Maracaibo a été sauvée de l’attaque du célèbre pirate Francis Drake. En 1595, il tenta de capturer la ville la nuit, mais la foudre de Katatumbo contrecarra un plan insidieux, éclairant son équipe et donnant aux habitants de la ville l'occasion de repousser l'attaque.

La foudre Catatumbo joue un rôle très important pour la planète entière. Avez-vous entendu l'odeur de l'ozone après un orage? Maintenant, imaginez combien d’ozone est produit à cet endroit. Jusqu'à 10%, pour ainsi dire, de la «production» d'ozone se produisent précisément à «l'usine» de Katatumbo.

Théories du Catatumbo Lightning

Les Indiens de la région croyaient que la foudre se produisait lorsque des lucioles entraient en collision avec les âmes d'ancêtres décédés. Mais les scientifiques pensent différemment et proposent un certain nombre de leurs versions.

  1. Des masses d'air chaud et humide de la mer des Caraïbes (dont le bassin comprend le golfe du Venezuela) se rencontrent avec des courants froids venant des Andes. Il en résulte la formation de tourbillons contribuant à l’électrification de l’air et à l’apparition de la foudre.
  2. Les environs sont très marécageux. Les marais émettent du méthane, qui monte vers le haut. La distribution du gaz ne se produit pas toujours de manière uniforme et la concentration en ions dans l'air contribue à l'inflammation du gaz et à la formation de claquage électrique.
  3. Certains spécialistes suggèrent que la faille est de l'uranium, abondant dans les marécages et pénétrant dans l'atmosphère.

Dans tous les cas, les chercheurs ne peuvent pas encore se mettre d’accord sur cette question.

Un phénomène étonnant et magique attire invariablement beaucoup de touristes.

Pin
Send
Share
Send

Le lac
Maracaibo
Espagnol Lago de Maracaibo

Une image de l'espace (26 juin 2004). Lignes vertes sur le lac - lentilles d'eau.
Morphométrie
Hauteur absolue0 m
Dimensions210 × jusqu'à 121 km
Zone13 280 km²
Volume245 km³
Le plus profond34 m
Profondeur moyenne26 m
Hydrologie
La salinité1000–2000 mg / l
Piscine
Zone de la piscine89 000 km²
RivièresCatatumbo, Palmar, Anon
Emplacement
9 ° 48′23 ″ s w. 71 ° 31′57 ″ s d.HGYOL
Pays
  • Venezuela
ÉtatsZulia, Trujillo, Merida