Voyage

Shanxi: toutes les activités

Pin
Send
Share
Send


Taiyuan, la capitale de la province du Shanxi, est une ville industrielle, à la fois polluée et moderne, à la mode, grâce à la richesse en charbon de la région. Parmi les attractions célèbres - Jinci Garden and Temple Complex, Deux Pagodes, Qiao Family Courtyard avec lumières rouges, la ville antique de Pingyao.

Jintsy - Une collection de vestiges historiques et culturels et de magnifiques jardins. Des branches vertes d’arbres anciens accueillent chaleureusement les visiteurs à l’entrée et, tout au long de la visite des nombreux halls et pavillons des ponts, tout le monde est un délice inexprimable. Le temple est également connu pour la raison qu’il s’agit d’un ancien temple héréditaire - une rareté pour la Chine.

Sa longue histoire remonte à l'époque de la dynastie des Zhou occidentaux (époque Chunqiu), lorsque le chef de la maison, Zhou Cheng-wang, fils de Wu-wan (1042-1021 av. J.-C.), accorda à son frère cadet Shu-yu la terre de Tang. Zi-yu (Shu, nom donné à la naissance), devenant l'ancêtre de la maison de Jin (Tansky Shu-yu), était un dirigeant intelligent et consacrait beaucoup de force et d'énergie à la création d'un État prospère et ses descendants construisirent un temple à sa mémoire. Hou-se (fils de Shu-yu) a rebaptisé le royaume de Tang en Jin. La plus ancienne référence écrite à Jinqi, un monument architectural dédié au Tzu-yu, date du VIe siècle. Un grand parc avec des jardins et un lac, des pavillons, des halls, des belvédères, des temples (environ une centaine de structures), construits sous le règne de différentes dynasties, à commencer par la dynastie Song (960-1279).

Shenmu Dian, Salle de la Sainte Mère, avec ses dragons sculptés enroulés autour de huit colonnes supportant un double toit incurvé, est le plus ancien bâtiment du temple et constitue certainement l’un des objectifs principaux des visiteurs du Shanxi venus du monde entier. Construit en 1032, le hall a été restauré à plusieurs reprises, la dernière fois sous le règne de la dynastie Ming, mais le style architectural et le design d'origine n'ont jamais changé.

Ensemble avec Pont suspendu sur l'étang à poissons (Yuzhao Feiliang) et la salle des offres (Xian Dian), avec des structures gracieuses démontrant une époque significative pour l'architecture chinoise, sont les exemples les plus rares de l'architecture ancienne en Chine. Pont volant, le pont en forme de croix est le seul du genre parmi les ponts qui ont survécu jusqu'à nos jours et joue donc un rôle important dans l'étude de l'architecture des ponts anciens en Chine. Parmi les autres trésors du temple se trouve un cyprès vieux de 3 000 ans, ressemblant à un dragon frétillant sous la forme (il s’appelle cyprès de dragon), une source d’éternelle jeunesse.

L'intérieur de la salle de la Sainte Mère est aussi impressionnant que l'extérieur. À l’intérieur se trouve une statue de la vénérable mère fondatrice du clan Jin, entourée d’une suite de servantes, actrices et eunuques. Les sculptures en argile peintes réalisées pendant la dynastie Song sont uniques et sont sans aucun doute des chefs-d’œuvre de l’art sculptural chinois. Les sculptures en disent long sur la vie et les coutumes de la cour du gouvernement. La Sainte Mère assise au lotus est un symbole de maîtrise de soi. Chacune des filles se tient sur le fond des fresques de la salle de la Sainte Mère, ce qui renforce l'effet esthétique. En août 2003, le Bureau postal de la Chine a émis quatre timbres spéciaux dédiés aux sculptures de temples pour commémorer le 2500e anniversaire de Taiyuan.

Shuang Ta Sy - Le temple de deux pagodes. Deux pagodes de 13 étages (pagode ouest de 54,78 m., Avec une circonférence de plancher inférieure de 4,16 m, une pagode est de 53,3 m, avec une circonférence de plancher inférieure de 4,36 m), selon des rapports historiques, construites, à l’instar du temple sur le territoire duquel elles se trouvent, L'empereur Zhu Yijun (dynastie Ming), en 1597 (pagode orientale) et en 1612 (pagode ouest) - symboles de Taiyuan. Les pagodes sont en pierre et en briques en forme d'octogone et ornées d'élégantes corniches.

Près de Taiyuan - la cité médiévale de Chine PingyaoPatrimoine mondial de l'Unesco. Murs de boue médiévaux de 10 mètres de haut, temples, rues, ruelles, siheyuani (bâtiment résidentiel chinois traditionnel dans lequel quatre bâtiments sont disposés autour de la cour), bâtiments abritant des banques d'opium et des maisons closes - un ensemble architectural magnifiquement préservé datant du règne des Dynasties Ming et qing. La ville elle-même a été fondée sous le règne de Xuan-wang (dynastie des Zhou occidentaux) et aujourd'hui, la ville a 2700 ans.

Les premières banques en Chine ont ouvert leurs portes à Pingyao au milieu du XIXe siècle chez de riches marchands qui avaient besoin d'un endroit où ils pourraient économiser leurs économies. À son apogée, la ville comptait 22 banques qui constituaient un outil important dans le commerce de la soie, du thé en Russie et de la laine et du cuir de Mongolie. Le lingot d'argent était la monnaie. La priorité dans le travail des banques était considérée comme incorruptible, une grande importance était accordée à la confiance entre les hommes d’affaires. Les coffres de banque représentaient une fosse verticale creusée sous les plates-formes surélevées, dans laquelle il restait des piles d'argent. Sur les tapis disposés sur les plates-formes, les employés de la banque étaient assis ou couchés à toute heure. Lorsque l'argent a été transféré, le processus a été surveillé par des gardes armés de hallebardes et de masses et maîtrisant les arts martiaux.

Endroits intéressants Shanxi

Le site contient des attractions du Shanxi - photos, descriptions et conseils de voyage. La liste est basée sur des guides populaires et est présentée par type, nom et classement. Vous trouverez ici les réponses aux questions suivantes: que voir dans le Shanxi, où aller et où sont les lieux populaires et intéressants du Shanxi.

Grottes de la grotte de Yungang

Les grottes de la grotte de Yungang, situées à 16 kilomètres au sud-est de la ville chinoise de Datong, dans la province du Shanxi, ont été créées principalement de 460 à 525, sous le règne de la dynastie Wei du Nord, à l’époque du bouddhisme chinois.

Le complexe de grottes artificielles comprend 252 grottes, l’art de créer créé en Chine depuis l’Inde. Dans les grottes cavernicoles de Yungang, il y a environ 51 000 images de Bouddha, dont certaines atteignent 17 mètres de haut. Les grottes sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO comme l'un des plus grands complexes de grottes du monde. Grotte de Yungang Les grottes sont de véritables trésors de l'art bouddhiste en Chine.

L'ancienne ville de Pingyao

L'ancienne ville de Pingyao est un véritable musée à ciel ouvert. C’est la seule ville chinoise à avoir complètement conservé l’architecture du Moyen Âge. La ville compte 99 musées, dont chacun est protégé par l'État.

Pingyao a été fondée plusieurs siècles avant notre ère à l'époque des Zhou occidentaux. Avec la ville, un mur a été construit, qui a été reconstruit à la 1370e année. La hauteur du mur est de douze mètres et sa longueur dépasse six kilomètres. 72 tours de guet ont été construites dessus, et dans le mur lui-même, il y a plusieurs milliers de trous destinés au tir défensif.

Pingyao démontre clairement la tradition de développement urbain de la nationalité han: la tour centrale de la ville et de nombreuses rues et ruelles de grande taille et très peu encombrées sont parfaitement placées dans le centre fermé. 3797 cours ont survécu ici, dont 400 sont parfaitement conservées.

Pingyao a beaucoup de choses intéressantes, et l'une de ses caractéristiques principales est que toutes les rues sont piétonnes. Les seuls véhicules autorisés sont les bicyclettes et les charrettes tirées par des chevaux.

Quels paysages du Shanxi avez-vous aimé? A côté de la zone photo, il y a des icônes en cliquant sur lesquelles vous pouvez évaluer tel ou tel endroit.

Bay Lin Museum - Forêt de stèles

Xi'an est le centre administratif de la province du Shanxi - une ville qui a été la capitale de 13 dynasties pendant plus de mille ans. L'une de ses principales attractions est le musée Bay Lin, créé sur le site d'un ancien temple confucéen au début du XXe siècle. La route centrale mène à un immense monument sur lequel sont gravées les paroles de Confucius et de ses disciples. Les stèles de pierre, qui racontent l'histoire de la Chine, constituent la base de la collection du musée. Le deuxième nom du musée est donc la forêt des stèles.

Les textes gravés sur les faces des stèles constituent l'héritage classique des Confucéens et la source historique la plus importante. Afin de faciliter l’étude des textes anciens par les scientifiques, des cahiers ont été fabriqués à partir de stèles, qui sont également conservées dans le musée. Pour obtenir une telle copie, les spécialistes collent du papier de riz mince sur la surface de la stèle puis y appliquent un coton-tige imbibé d’encre. Progressivement, la surface de la feuille devient noire et les caractères restent blancs. Les visiteurs du musée peuvent assister à ce processus de leurs propres yeux.

Le pavillon de l'exposition présente de nombreuses découvertes archéologiques, des images zoomorphes des ères Han et Tan et des sarcophages antiques. L'exposition contient également des tortues de pierre sur lesquelles sont gravés des récits de la vie des morts et les célèbres bas-reliefs en pierre de chevaux de la tombe impériale de l'ère Tan.

En mode photo, vous pouvez visualiser les attractions de Shanxi uniquement par des photos.

Ruines de Yaozhou

Les ruines de Yaozhou sont des vestiges d'anciens fours dans lesquels des produits céramiques ont été brûlés et relativement bien conservés.

Cette région était autrefois l'un des principaux domaines de production de porcelaine et de produits céramiques. Au cours des fouilles, plus de cent fours des XIIIe et XIVe siècles et plus de 5 000 objets en porcelaine ont été trouvés ici.

Les fours Yaozhou sont parmi les six connus depuis l'antiquité. Les fouilles ont montré que la production de porcelaine locale avait une grande superficie, on l'appelait même "dix milles de fours". De telles grandes zones de fouilles dans l'histoire du monde de la céramique sont assez rares.

Pagode à Yixiang

La pagode Yixiang est située dans le monastère de Fogunsi dans le comté de Yixiang, à environ 100 kilomètres au sud de Datong, en Chine. Il a été entièrement construit en 1056 en bois et repose sur une fondation en pierre. La pagode Yixiang est considérée comme l'un des plus anciens bâtiments en bois du monde.

La pagode à neuf niveaux de Yixiang a une hauteur de 63 mètres. Les niveaux du bâtiment supportent les poutres sur des poteaux autour de la circonférence. Les tables de cravate de la barre transversale ont un motif divers. Sur la route de la pagode, il y a une statue de Bouddha en pierre. Construite sans un seul clou, la pagode a survécu à sept tremblements de terre et constitue aujourd'hui une attraction touristique populaire dans la région de Shan en Chine.

Shanxi Shuanglin Temple

Également appelé Musée de la sculpture antique, le temple Shuanglin est situé dans le village de Chiaotou, à six kilomètres de Pingyao. Ses collections contiennent plus de 2 000 échantillons de sculptures réalisées avec un savoir-faire artisanal par des artisans de différentes dynasties. En 1997, le temple Shuanglin a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le temple comprend dix salles grandes et petites, ainsi que des salles destinées à la lecture de sutras et des salles dans lesquelles vivaient les moines. Dans l'une des salles se trouve une sculpture de la déesse Kwon-yin. Elle est assise sur un piédestal. Sa jambe droite est pliée, avec sa gauche elle marche sur une feuille de lotus. Dans la même pièce se trouve le Veda - une collection des plus anciennes écritures de l'hindouisme en sanskrit. C'est son meilleur exemple en Chine, c'est pourquoi il mérite une attention particulière de la part des visiteurs du musée.

Monastère Xuancun-si

Le monastère Xuancun-si, situé à 65 kilomètres au sud-est de la ville chinoise de Datong, a été construit en 491 sur un rocher près de la montagne sacrée de Hengshan pendant le règne de la dynastie Wei du Nord. Traduit du chinois, le nom du monastère est traduit par "monastère suspendu".

Environ 40 salles et pavillons sont situés le long de la falaise abrupte, qui constitue le mur du fond du monastère et comporte des renfoncements pour des images et des statues de Bouddha. Les bâtiments sont tenus sur des pieux en bois qui butent contre le rocher. La plus grande statue des 80 statues du monastère de Xuanqing-sy est la statue en relief de Tathata.

Depuis 1982, le monastère est membre des monuments nationaux de Chine. Il y a toujours beaucoup de touristes à Xuancun-sy qui, bien qu'ils puissent voir de leurs propres yeux, un bâtiment insolite avec une longue histoire, dans lequel des autels bouddhistes, taoïstes et confucéens sont combinés.

Tombeau de huangdi

L'empereur Huangdi est considéré comme le fondateur de la nation chinoise. Il a ordonné la construction d'un mausolée alors qu'il n'avait que 13 ans.

700 000 condamnés ont participé à la construction du mausolée, dont beaucoup ont également dû quitter leur vie dans le monticule. Ils ont construit dans le mausolée de nombreux palais, pavillons avec diverses choses rares et précieuses et d'autres trésors. Lors de la fouille de la fosse, une armée d'argile de plus de 6 000 cavaliers (l'armée de la terre cuite), constituée en taille réelle, a été retrouvée. Leurs visages et leurs tenues sont complètement différents. Ils gardaient la tombe de l'empereur. Toujours dans les cavernes sont des chars, des chevaux, des armes. Les rivières faites de mercure se sont déplacées et ont coulé dans l’océan miniature. Le ciel avec les étoiles est représenté sur le plafond du donjon et sur la terre - la surface de la terre entière.

Le corps de l’empereur a été muré dans une crypte et placé dans un cachot, et la montagne dissimule la tombe, qui atteint maintenant 76 mètres de hauteur. Maintenant, il y a des visites guidées dans le donjon.

Les attractions les plus populaires dans le Shanxi avec des descriptions et des photos pour tous les goûts. Choisissez les meilleurs endroits pour visiter des lieux célèbres du Shanxi sur notre site web.

Division administrative

Taiyuan est une ancienne capitale construite par Zhao Jiangqi (trad. Chinois 子) vers 500 av. e. et il a appelé Jinyang (trad. chinois.). La ville a été renommée Taiyuan sous l'empire Qin. Certains des empereurs chinois sont originaires de cette ville, dont le plus célèbre est Li Shimin de l'empire Tang.

À l'origine, Jinyang était l'un des centres stratégiques de l'ancien royaume de Zhao. Après en 221 av. e. le royaume de Qin a conquis le royaume de Zhao, la ville est devenue la résidence du commandant du comté de Taiyuan. Cet endroit avait le même statut sous l'empire Han.

Au VIème siècle, deuxième ville des États de Wei oriental et de Qi du Nord, la ville se développa rapidement et devint un centre majeur du bouddhisme.

En 562, une nouvelle ville fut construite. Plus tard, pendant l'empire Tang (733), elle fut annexée à la vieille ville.

Le plus ancien bâtiment existant dans la ville est le temple de la déesse (chinois) situé à l'intérieur du complexe Jin Tsy. Il a été construit en 1023 et rénové en 1102.

De graves inondations se sont produites à plusieurs reprises dans la ville: 453 av. 969, il a été détruit pendant la guerre en 1125.

Au cours de l'empire Ming (1568), les remparts de la ville ont été reconstruits.

Au XXe siècle, après la révolution Xinhai, la ville est tombée sous le contrôle du militariste Yan Xishan. À l'ère de la guerre civile militariste, il a réussi à rester à l'écart de la plupart des conflits, ce qui a permis à Taiyuan de se développer dans un environnement pacifique. En 1936, Yan Xishan accepta secrètement avec les communistes de créer un front uni contre l'agression japonaise. Au début de la guerre sino-japonaise en 1937, le Kuomintang et les communistes combattirent ensemble contre les Japonais à la périphérie de Taiyuan. Cependant, en novembre 1937, Taiyuan était toujours occupé par les Japonais, qui y restèrent jusqu'à la fin de la guerre.

En 1945, après la capitulation du Japon, la ville passa de nouveau sous le contrôle de Yan Xishan qui, pendant la guerre civile, commença à se battre contre les communistes du côté de Tchang Kaï-chek. Taiyuan n'a pas été occupé par les communistes avant 1949.

Divisions administratives modifier |

Informations générales

Taiyuan est la capitale de la province du Shanxi et a le statut de "district urbain" (dzishi). Il se compose de 6 districts de subordination de la ville, 1 district de ville et 3 comtés. Taiyuan est situé dans une vallée étroite (15-20 km) entre les contreforts des chaînes de montagnes de Luliangshan (à l'ouest) et de Taihanshan (à l'est). La rivière Fen He, affluent gauche du fleuve Jaune, traverse la ville du nord au sud.

La partie centrale de la ville (correspondant approximativement à la ville fortifiée de la dynastie Ming) est située dans les zones de subordination urbaine à Yingze Qu et Xinghualing qu.Voici les principaux lieux de shopping et de divertissement, les parcs de la ville avec des lacs et l’administration locale. L'avenue principale de la ville est Yingze Dajie, qui la traverse d'est en ouest.

Il y a trois chemins de fer à Taiyuan Gare: ville (8) (voir carte), à ​​l'est (Dong, à environ 3 km au nord de la ville) et au sud (Nan, à environ 8,5 km au sud-est de la ville, en face de l'université). Les trains conventionnels (types K et T) arrivent de Pékin aux gares de la ville et de l’est, et les trains à grande vitesse (G et D de la gare de Beijing Ouest) au sud. Type Z - urbain et sud.

Il existe cinq gares routières dans la ville et dans ses banlieues, la principale étant la gare routière longue distance de Taiyuan (Taiyuan qichezhan 太原 汽车站) (7) situé dans le centre-ville sur l'avenue Yingtze à environ un kilomètre à l'ouest de la voie ferrée gare de train.

Taiyuan est la première ville en Chine (et dans le monde) à remplacer complètement tous les taxis ordinaires par des voitures électriques. Ce processus a débuté à la fin de 2015 et la ville compte maintenant plus de huit mille taxis électriques (fin 2016, soit environ 97% du total). La flotte de taxis urbains comprend un seul modèle: BYD E6, fabriqué par la société chinoise BYD Auto. Le coût du voyage est à peu près le même que dans les autres grandes villes: 8ème atterrissage (comprend les 3 premiers km), de 3 à 10 km - 1.6yu (1,8?), Après 10 km - 2,4yu. De 21h00 à 17h00 - un taux par nuit, tout est plus cher de 10 à 12%.

Attractions dans la ville

(1) Monastère de Yongzuo avec les pagodes jumelles Shuantasy (temple des pagodes jumelles, Chinese Shuangtasi 双塔 寺). Ouvert de 8h30 à 17h30. Ticket - 30ème. Situé à environ 2 km au sud-est du chemin de fer de la ville. gare de train. Sur le territoire se trouvent deux pagodes de 13 niveaux de 53 m de haut, symboles de la ville. L'un d'eux peut être escaladé par un escalier en colimaçon. Vous pouvez conduire à Shuantasy à partir du rail de la ville. Les bus de gare 812 et 820.

(2) Temple de Chongshan (Chin. 崇善寺, Chongshansi). Ouvert de 8h00 à 16h30. Le billet est 2e. Situé à un peu plus d’un demi-kilomètre au nord de la gare routière interurbaine.

(3) Musée Shanxi (chinois Shanxisheng Bowuguan 博物馆) (1) . Ouvert de 9h00 à 17h00, l'entrée est gratuite, les visiteurs ne sont plus autorisés à 16h00, le jour férié est le lundi. Situé près de la rive du fleuve, à environ un kilomètre au nord du pont Yingze Brige et du musée du charbon.

(4) Musée du charbon (Musée du charbon de Chine, chinois: Zhongguo Meitan Bowuguan 中国 煤炭 博物馆) (2) . Ouvert de 8h00 à 18h00, pause déjeuner de midi à 14h30, fermé le lundi. Ticket - 60 plus paiement obligatoire d'un guide personnel. Il est situé sur la rive ouest de la rivière, à un demi-kilomètre du pont de Yijie, derrière le marché couvert (le premier arrêt des bus urbains sur cette rive).

(5) Zoo (zoo de Taiyuan, Taiyuan Dongwuyuan 动物园). Ouvert de 7h30 à 19h00. Ticket - 10ème. Situé à environ 6 km au nord du chemin de fer de la ville. gare de train.

Deuxième jour: complexe de la grotte bouddhiste Tianlongshan

Nous avons dormi après les vols et les longues promenades d’hier (nous avons trouvé une quinzaine de kilomètres (au podomètre) presque une journée au total), nous nous sommes donc levés tard. Ils prenaient leur petit déjeuner dans la chambre (cet hôtel est sans petit-déjeuner) et quelque part vers 11 heures, ils se rendirent au parking de taxi électrique près de l'hôtel pour organiser un voyage à Tianlongshan.

Parmi tous les sites de Taiyuan, j'avais prévu de ne visiter que le complexe de grottes bouddhistes de Tianlongshan et le musée local (il y avait encore des plans pour le Bouddha Menshan, mais j'ai changé d'avis).

Curieusement, mais pour les chauffeurs de taxi, cela semble être un endroit célèbre qui était inconnu. Quelqu'un a immédiatement refusé et l'un d'entre eux, sans réfléchir, a accusé 300yu (comme il s'est avéré plus tard - pas si loin de la vérité). Enfin, nous avons convenu d'aller avec le jeune homme sur le comptoir (en règle générale, j'essaie de me mettre d'accord sur un montant fixe, mais dans ce cas, la situation ne semblait pas tout à fait normale).

Nous sommes partis à 11h30 et sommes rentrés à l'hôtel à 15h10. 270yu (105 km) se sont avérés être sur le comptoir et 30 yuans n'étaient pas les nôtres - le chauffeur espérait qu'un navigateur se serait perdu et aurait conduit 10 à 12 km de plus, mais je n'ai pas particulièrement regretté.

Troisième jour: Musée provincial du Shaanxi

Le troisième jour, vers onze heures et demie environ, nous sommes allés au musée Shanxi. Le musée était accessible en taxi électrique pendant 15yu (environ 6 km de l'hôtel). Le chauffeur nous a déposés à l'arrière du complexe muséal (il y a aussi un point de contrôle pour les visiteurs en sécurité). L'entrée au musée (comme ailleurs en Chine) est gratuite, mais vous devez montrer votre passeport (à mon avis, c'est pour les statistiques).

Le complexe du musée, construit en 2005, est une immense composition futuriste, composée d’un bâtiment central en forme de pyramide tronquée inversée et de quatre bâtiments plus petits et plus petits l’entourant.

De loin, le bâtiment n’est pas particulièrement vaste, mais sa taille impressionne de près à l’intérieur.

L'exposition permanente du musée est située dans le bâtiment central, les autres sont utilisés à des fins officielles et pour diverses manifestations.

Les expositions sont réparties sur trois étages dans des halls situés autour du hall central. Les descriptions générales des salles en anglais sont généralement présentes (plutôt brèves et peu informatives), mais les panneaux de la plupart des expositions, ainsi que les cartes et les textes qui les côtoient, sont uniquement en chinois. Il y a une grande boutique de souvenirs au rez-de-chaussée, mais il n'y a pas de catalogues ni de guides de musée en anglais en anglais (à mon avis, ils ne sont pas non plus en chinois).

Au total, le musée propose 12 expositions thématiques permanentes: 7 historiques et 5 artistiques.

Dans la photo ci-dessous: Entrée de la première exposition «Berceau de la civilisation» (les expositions des périodes paléolithique et néolithique sont exposées ici).

Le texte gravé sur une pierre se lit comme suit:

Shanxi, situé dans les régions profondes de la Chine au milieu du fleuve Jaune et possédant des paysages majestueux et un climat favorable, est à juste titre considéré comme le berceau de la civilisation chinoise antique.

Le fleuve jaune, courbe comme un dragon, porte ses eaux à la mer. À l'endroit où il tourne à l'est se trouve un petit village appelé Xihoudu. Ici, il y a environ 1,8 million d'années, nos lointains ancêtres ont fabriqué les premiers outils en pierre trouvés en Chine. Cette découverte fut le point de départ de l'histoire de la Chine. Bien des générations d’humanoïdes ont laissé des traces de leur vie sur le territoire situé entre les monts Taihang et Luliang et les rivières Fenshui et Sanggan.

À la fin du néolithique, presque chaque coin de la province du Shanxi avait déjà une culture matérielle merveilleuse. Comme des centaines de ruisseaux et de rivières qui remplissent la mer et d'innombrables étoiles qui brillent dans le ciel, d'anciens États civilisés sont apparus sur tout le territoire. Au pied du mont Tai'er, les ruines d'anciennes villes et des palais enfouis sous terre pendant 4500 ans, des vases rituels en bronze, des preuves matérielles d'une écriture ancienne, un observatoire et notamment divers objets en forme de dragon - un symbole apparu sous les yeux des descendants Esprit national chinois. L'histoire de Shanxi démontre clairement que la première culture humaine qui a commencé notre histoire a commencé sur cette terre.

Dans la photo ci-dessous: dioramas avec des images de la vie des primitifs.

Sur la photo ci-dessous: entrée de l'exposition consacrée aux premiers États chinois de Xia et Shan.

Salles d'exposition à partir de la dynastie Qin (221-207 av. J.-C.).

Vient ensuite une exposition intitulée "Melting Pot of Different Nationalities".

Figurines d'argile et de bronze de la période de la dynastie Qi du Nord (550-577 après JC)

Voici l'une des expositions les plus étonnantes de ce musée: un sarcophage en marbre provenant du lieu de sépulture du fonctionnaire officiel Sui, Yu Hong, orné de bas-reliefs représentant des personnages à l'apparence iranienne dans des scènes et des intérieurs totalement inhabituels en Chine, même à cette époque. Les visages et les intrigues représentant la chasse et les combats avec les lions (y compris la chasse au chameau et à l'éléphant) sont particulièrement intéressants.

D'après une stèle avec épitaphe trouvée dans le même enterrement, Yu Hong est décédé à l'âge de 59 ans et avait été enterré en 592. Il est également indiqué que sa famille était originaire de la ville de Yuchelin, dans l'État de Yu, et qu'il était lui-même le fils du petit-fils d'un chef de tribu, entré au service de la dynastie Wei du Nord. À l'âge de 13 ans, il s'est rendu en Perse, à Togun et dans d'autres États en mission. Par la suite, il a été nommé au poste de Moyan et envoyé en mission dans l'État du Qi du Nord. Il a également servi en tant qu'officier dans les dynasties Qi du Nord, Zhou du Nord et Sui. Au cours de la dynastie des Zhou du Nord, Yu Hong a occupé le poste de Sabao (chef du département des affaires zoroastriennes).

On ne sait pas exactement ce qu'était la tribu des Yu Hun, car l'épitaphe n'indiquait que son nom, Yuyu (Youyu), et l'origine dit: "s'est détaché de la branche principale des terres occidentales". À cet égard, les scientifiques chinois donnent une définition très prudente: "nous pensons que l'état de Yu pourrait se situer quelque part en Asie centrale".

Dans le même lieu de sépulture se trouvait le sarcophage de la femme de Yu Hun (on pense qu’elle était une Hanka), qui, avec son corps, a été placée ici en 598 après J.-C. - 6 ans après la mort de Yu Hong, mais il n'a pas survécu (la stèle avec son épitaphe a également été gravement endommagée).

Le sarcophage est orné de neuf bas-reliefs illustrant diverses scènes de la vie d'un palais, de la chasse, etc. De plus, la base du sarcophage est recouverte de sculptures en pierre.

Sur la photo ci-dessous: bas-reliefs aux extrémités du sarcophage. La photo de droite au bas du premier bas-relief montre un cheval céleste se battant avec une lionne, et au sommet du deuxième bas-relief, un chasseur avec un arc porte un dromadaire à dos de dromadaire pourchassant un lion.

Une exposition séparée présente l'art bouddhiste.

Sur la photo ci-dessous: entrée de l'exposition "Relics of Buddhism."

Ci-dessous sur la photo: à gauche se trouve Avalokiteshvara (gunin chinois), Qi du Nord (550-577 EC), à droite, le Bouddha et le motif de mille Bouddhas, Wei du Nord (386-534 EC).

Sur la photo ci-dessous: deux images du bouddha Maitreya (mille chinois), feu Tan.

Sur la photo ci-dessous: vue du quatrième étage du hall.

Après avoir visité le musée (quelque chose en détail, mais quelque chose couramment), nous sommes partis par l’entrée principale et nous sommes dirigés vers la rivière.

La façade du musée fait face à un petit parc situé directement sur les rives de la rivière Fenhe. Devant le musée s'étend une vaste zone avec deux rangées de colonnes traditionnelles et une immense réplique du vaisseau en bronze "jung" exposé dans le musée depuis l'époque de la dynastie des Zhou du Nord (1100-771 av. J.-C.).

Ils ont quitté le musée et ont traversé le passage souterrain jusqu'au parc sur la rive du fleuve. Il n’ya rien de spécial ici, mais au contraire, une immense sculpture de dragon est située sur l’île, qui est tout simplement magnifique à l’intérieur de la nature.

Nous nous sommes assis au bord de l'eau, nous nous sommes reposés et sommes allés à l'arrêt de bus, qui se trouve à côté de l'intersection en face du pont (pour cela, il a fallu que je repasse par le musée).

Juste à côté de l’arrêt (devant le musée du charbon), il y avait un grand marché couvert, ce qui est toujours intéressant si vous n’achetez rien. Nous avons erré autour du marché, avons admiré toutes sortes de choses chinoises (pas toujours compréhensibles) et sommes retournés à l'arrêt. Le bus N1 (qui longe l’avenue Yingtze jusqu’à la gare) est arrivé assez rapidement et au bout de 20 à 25 minutes, nous étions à la gare (nous avons manqué notre arrêt et nous avons dû revenir à travers les méandres souterrains de la gare).

Le soir, nous avons marché un peu plus et nous sommes récupérés pour nous rassembler. Demain matin nous irons à Handan.

Pin
Send
Share
Send